L’Ile de Sein

6 décembre 2012 Posted by arnaudkeravec

J’ai décidé de parler de l’ile de sein car je suis originaire de cette île et j’y allais tous les étés quand j’été plus jeune.

À l’extrème ouest de la Cornouaille, à quelques milles au large de la Pointe du Raz, entre ciel et mer, s’étale une ombre à l’horizon : c’est l’île de Sein.
Rendue célèbre par les récits qui relatent les exploits de ses hommes, cette île est une légende, un mythe.
« Qui voit Sein, voit sa fin » disaient autrefois les marins, qui craignaient les récifs redoutables et les courants violents, causes de nombreux naufrages.

 Un site parmi les plus sauvages et les plus rudes où des êtres humains ont choisi de vivre, ou de survivre.

 À l’opposé de cette nature grandiose, la présence humaine se fait remarquer par sa générosité et sa solidarité.

 L’ile de Sein est le dernier « caillou » de France avant la grande Amérique, elle apparaît au milieu des récifs comme un radeau de pierre ancré à environ 9 km de la pointe du Raz. D’une largeur de 800 m au maximum, d’ une longueur de 2 km, d’une superficie de 60 ha (0,6 km2), d’une hauteur de 1,50 m du niveau de la mer et culminant à 6 m quand les éléments sont calmes.

Sur ce petit morceau de continent, on recense 242 Sénans (1999) et jusqu’à 2000 personnes l’été. C’est un vrai paradis aux couleurs multiples sans aucun véhicule mis à part le petit train des poubelles, le camion des pompiers et des petits tracteurs.

  

  

  

sein01.JPG (18215 octets)

Le Goul Enez (nom français : le Grand Phare)

Le premier phare de l’île de Sein, allumé en 1839, était en granit rose et fonctionnait à l’huile de colza.
Détruit par les allemands pendant la guerre en 1944, il fut reconstruit en béton entre 1945 et 1951.

Il mesure 51 mètres au-dessus du sol et 53 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Ses dépendances sont occupées par une usine électrique et un centre de désalinisation afin d’alimenter l’île en eau et en électricité.

Son feu blanc à 4 éclats toutes les 25 secondes est éclairé par une lampe halogène de 1000 W. Il a une portée de 27,5 milles (environ 51 km).

La Brasserie de la Divatte

13 février 2014 Posted by arnaudkeravec

Dans le cadre du Projet de Communication , Notre groupe avions pris contact avec Antoine Bouyer qui est brasseur à la Chapelle-Basse-Mer . Cette Brasserie Artisanale a été fondé le 11 Avril 2001 avec le premier Brassin. La Gamme est constituée de Bières Blondes, Rousses, Brune , Noire et Rose de la Trompe Souris à La Vieille Tour.

Le Projet consiste a faire connaître la dégustation de la Bière au même titre que le vin dans le Vignoble du Muscadet via les différentes types de Bières presentent dans la Brasserie. Cela se déroule le Dimanche 13 Avril au Lycée de Briacé au Landreau avec une présentation de l’élaboration de la Bière, Un quizz interactif , L’historique de la Zythologie et une degustation de différentes types de Bières.

La Brasserie ainsi que lycée nous met a disposition le Matériel d’Exposition et les Bières pour la degustation.

Voyage dans le Bordelais et le Cognaçais

13 février 2014 Posted by arnaudkeravec

Dans l’année de mention sommellerie, nous avons effectué un voyage scolaire en terre Bordelaise et dans la région du Cognac.

Des_Mots_et_des_Images_d_un_voyage_extraordinaire_MCS_LH_Dinard

Brasserie de La Bercloise

4 février 2013 Posted by arnaudkeravec

Après moult péripeties dans la région du Cognac , Nous nous arretâmes dans une brasserie situé à Bercloux . Nous entreprîmes une visite très enrichissante sur les différents modes d’élaboration des bières . En effet , La Bercloise s’exprime en différents Breuvages !!! Une belle Blonde finement goulotée sur place , une Ambrée , une Blanche au délicat parfums d’agrumes , L’alliance subtille d’une blonde et d’un Cognac ; La Bière au Cognac , Une Stout qui fait concurrence au Irlandais et une Bière extrémement Mogetté. Ensuite , nous rencontrâmes le Patriarche de la Maison qui compare joliment les différents crus  du Cognac a des Femmes . L’aspect intéresant de la visite est l’aspect biérologie que nous avons pas encore étudié et la rencontre avec Monsieur Laclie qui nous a éclairé sur le métier de Bouilleur de cru.