Rencontre avec un viticulteur

Yannick LEBLE

Viticulteur

Issu d’une famille viticole, Yannick Leblé travaille aujourd’hui avec son père dans le but de reprendre la suite de l’entreprise. Il possède 24 hectares de terres, dont 21 hectares de muscadet puis le reste de folle blanche, de gamay ainsi que de gros plant.

Son parcours.

En 2004-2005 Yannick Leblé obtient son Brevet de technicien en viticulture œnologie en 2004-200. Il poursuit ensuite ces études avec une année d’étude en marketing à Nantes en alternance. Lors d’une alternance la semaine est coupée en deux. Les trois premiers jours sont réservés aux cours et le reste de la semaine, les élèves travaillent dans leurs entreprises respectives.  Yannick Leblé choisit l’entreprise familiale afin d’intervenir directement sur la cave familiale.

Après son année en Marketing, Yannick travaille dans la cave familiale, au statut d’aide familiale. Ce statut ne considère pas l’employé comme un salarié ni un associé, c’est un arrangement familial. Cependant il permet aujourd’hui de cotiser pour la retraite contrairement à une certaine époque ce qui pose un problème aujourd’hui. En effet, pour certains vignerons d’une génération un peu plus ancienne ayant eu ce statut auparavant, l’âge de la retraite est reculé.

Grâce à sa formation marketing, Yannick a pu faire évoluer l’entreprise rapidement en mettant en place différents événements ou différentes méthodes pour aller vers les clients. Une fois, le commerce de cette cave en meilleure forme, ce viticulteur s’est installé.

 

Les compétences requises pour ce métier.

D’après Yannick Leblé, le métier de vigneron contient quatre métiers différents en un : pour lui le vigneron est certes un viticulteur mais aussi un œnologue, un gestionnaire et un commercial. Pour lui, ce métier est donc complet mais il est important de ne pas négliger le fait que ce métier demande beaucoup de temps.

Afin d’être un vigneron aguerri il faut savoir observer la vigne ainsi que la météo  et  surtout savoir y mêler ses connaissances pour prendre des décisions, ceci dans le domaine de la viticulture. Pour le domaine de l’œnologie, il faut savoir observer, réagir et prendre des décisions. C’est à dire passer d’une analyse à une décision par le biais des connaissances.

 

Vigneron : le métier tout au long de l’année…

Pour Yannick Leblé le métier est complet. En effet chaque partie du métier est marquée par les différentes tâches importantes de la vie d’un vigneron qui sont étroitement liées  aux saisons. L’hiver sera plutôt utilisé comme période pour la taille,  la mise en bouteille et la commercialisation du vin. Au printemps, les vignerons traitent leur vigne contre les différentes maladies qui pourraient atteindre la vigne. Il reste l’été qui reste une très importante période pour les vignerons. C’est durant cette saison que les vendanges sont faites. L’été est donc la période la moins reposante dans la vie d’un vigneron…

 

Et cette année 2011…?

Pour cette année Yannick Leblé nous explique que le problème est « la pourriture ». La météo était très belle en  Avril/Mai, la plupart des viticulteurs ont choisi de ne pas traiter leurs vignes. Puis la pluie est arrivée lors de Juillet/Août, les raisins se sont gorgés d’eau et ont pourris !

La météo fait que les vinifications sont particulièrement difficiles cette année car on ne veut pas de goût de « pourri » dans le vin. La vendange à la main pourrait être une solution, mais les vendangeurs ne sauraient pas quoi ramasser. On utilise donc des levures pour commencer rapidement la fermentation alcoolique. On peut aussi utiliser le carbone qui enlève les goûts. Les problèmes avec le carbone, sont que celui-ci est toxique et qu’il enlève non seulement les mauvais goûts mais aussi les bons…

 

 

06/09/11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *