Aout-Novembre 2012: Second stage d’été

Pour ce second stage de cet été 2012, c’est jusqu’en Hongrie que je vais vous emporter…

Depuis, le 31 Juillet je suis en Hongrie et, plus précisément dans le Tokaj. L’exploitation dans laquelle je fais mon stage, jusqu’au 2 novembre, se nomme Disznókő.

 

Ici, tout est différent de chez nous: du système de conduite des vignes aux vinifications… J’ai notamment l’opportunité pendant mon stage de travailler plus à la cave pour les vinifications, puisque les vendanges se font, ici, de mi septembre à novembre. Depuis le début de mon stage, j’ai pu être présente à différent poste: comme faire les contrôles de maturité, l’étiquetage, l’embouteillage, le ouillage, les dégustations de moût en fermentation, faire les visites pour des visiteurs en français ou en anglais, la vente (en particulier dans des festivals comme le festival du Furmint à Mad, le Borfestival à Budapest ou encore le festival des vendanges à Tokaji) etc.

Disznókő depuis le Belvédère

Avec d’autres étudiants français nous profitons, aussi, de cette belle aventure pour visiter d’autres exploitations (Hetszőlő, Dereszla, Oremus, Dobogo, Gisella Pince, Posta Pince etc.)  et visiter aussi la région. Les paysages sont très diverses mais tous aussi beaux les uns que les autres… Même si la barrière de la langue est très présente, nous arrivons à nous faire comprendre avec les gestes et certains mots anglais (car la majorité des ouvriers, ici, ne parle pas français) ou même parfois par dessin ! Personnellement, j’ai appris, grâce à deux jeunes qui travaillent à la boutique du domaine, quelques phrases  et mots hongrois;

Le paysage d’Hetszolo (un des plus beaux vignobles du monde)

Dans le cadre de mon BTS, je dois mener lors de mes stages une étude qui sera mon rapport de stage pour mon diplôme. Cette étude doit comporter un essai (une expérimentation) avec des résultats et une analyse qui s’en suit.

J’ai choisi de la faire, ici, à Disznókő. J’ai commencé mon étude entre deux et trois semaines après mon arrivée au domaine. Nous avons choisi avec mon maitre de stage (Laszlo Meszaros) un sujet très typique au vignoble du Tokaji : la maturation des grains Aszú. C’est une maturation particulière étant donné que les grains aszú  sont surmuris: on les amène à une botrytisation et un passerillage tel que le raisin est sous la forme de raisin de Corinthe (par exemple). Mon expérimentation est un essai d’effeuillage avec trois modalités (un effeuillage une face, un effeuillage double faces et un témoin/sans effeuillage). Mon expérience est sur une parcelle de Sargamuskotaly (Muscat de Lunel). C’est un cépage qui se botrytise très bien et la parcelle est située plein Sud (exposition au soleil quasi-totale). Une situation idéale pour la maturation des grains aszú. Je fais des contrôles de maturité toutes les semaines sur mes essais et note les résultat pour pouvoir par la suite les comparer. Les premières vendanges d’aszú, sur cette parcelle, ont été faites le 11 Septembre. Ce jour là, j’ai pu faire une pesée, un contrôle de TAVP, une observation et une dégustation des différents lots de vendanges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *