Situations proffessionelles

 

Chantier de
vendange

 

 

Lors
des vendanges manuelles nous disposions de deux quads pouvant tracter
sois des plateaux a portoir ou des petites bennes hydraulique. Nous
étions le plus souvent disposé en binômes, un de chaque côté de
la rangée.

 

L’équipe
comprenait 16 personnes au complet. Une grande partie de la récolte
c’est fait à la machine car le temps (pluie et températures hautes)
était très favorable au développement du botrytis. Cella a aussi
impacté les vendanges manuelles car il a fallu trié soigneusement
la récolte.

 

Sur
les 55 60 hecto/ha habituel les prévisions on tablées sur 25
hecto/ha cette année.

 

Le
transport de la vendange était effectué grâce au bennes a
l’arrière des quads.

 


La récolte était ensuite directement vidée dans le pressoir ou sur le
tapis de vendange.

 

La
vendange était assez attaqué a l’arrivé dans la cave a cause du
champignon.

 

 

Prévention
des risques

 

    -A
    la vigne :

    Les
    dangers n’était pas nombreux pendant la récoltes a par pendant la
    circulation des quads mais les employées était très attentif à
    la disposition des vendangeurs afin de minimiser les risques et
    d’optimiser l’organisation de la récolte.

    -A
    la cave :

    De
    gros travaux furent fait a la cave pour la sécurité. Tout d’abord
    l’accès au sommet de cuves ce faisait grâce a une passerelle
    bordé de garde fou.

    Un
    planché avait été placer sur le sommet des trois cuve de 60 hecto
    lui aussi bordé par un garde fou.

    Les
    portes étaient toujours grandes ouvertes pour éliminer le CO2.

    Le
    risque de chute était cependant toujours présent surtout lors des
    débourbages des cuves ou une échelle était nécessaire.

 

Au
niveau de la protection de l’environnement, les égouts de la cave
sont relié à un récupérateur pour éviter les pollutions.

 

Les commentaires sont fermés.